Ikiriho donne la parole à toute personne porteuse d’un message ou d’une information sur le Burundi, quelques soient ses fonctions, sa famille politique ou ses convictions religieuses, et désireuse de construire le Burundi. @Ikiriho refuse de faire de ses médias des plateformes de haine, de désinformation ou d’intoxication, ce qui irait à de nos valeurs d’unité, de citoyenneté, de tolérance, de responsabilité et d’innovation.